Digitalisation : l’immobilier aussi fait sa révolution

Bail numérisé, visites virtuelles, signature à distance… L’immobilier aussi vit sa révolution digitale. L’objectif ? Simplifier les procédures, faciliter les démarches, accompagner les clients et sécuriser les transactions. Tour d’horizon de l’immobilier 2.0, dans un contexte où les métiers du secteur comme les attentes des clients évoluent.

publié le : 16 / 07 / 2020

Un contexte qui fait la part belle au digital

Digitalisation : l’immobilier aussi fait sa révolution

Si la digitalisation est une tendance déjà amorcée depuis plusieurs années, les derniers mois ont été particulièrement propices à l’accélération des usages. Le Covid-19 et la nécessité de collaborer à distance ont fait office de catalyseur pour l’adoption du digital dans tous les domaines de la société. Preuve s’il en faut : l’application de téléconférence Zoom est passée de 10 millions d’utilisateurs par jour au début de l’année à 200 millions au pic du confinement. Et travailler de chez soi aura nécessairement des conséquences sur l’immobilier.

Mais les usages des professionnels de l’immobilier évoluent aussi. D’eux-mêmes ou aiguillonnés par de nouveaux acteurs. Ainsi, la « Proptech », disrupte déjà depuis quelque temps les outils de promotion immobilière, de vente et de construction. Ce terme désigne l’ensemble des startups et des solutions qui distillent de l’innovation dans les secteurs de l’immobilier. La start-up Hosman par exemple, se pense comme une agence immobilière en ligne, qui propose des prix fixes de transaction à 4900 euros, quel que soit le bien vendu. Service parmi tant d’autres à destination des futurs locataires et propriétaires, la start-up Papernest, quant à elle, s’occupe de négocier taux d’intérêt, contrats d’énergie ou d’électricité à votre place.

Un gain de temps et d’argent

Dans l’immobilier les conséquences déjà visibles de la digitalisation sont largement positives. Gain de temps, d’argent… La dématérialisation en est l’exemple le plus parlant. La signature à distance de baux électroniques à valeur légale ou la facturation et l’archivage en ligne font faire de belles économies aux agents immobiliers. Et moins d’heures passées sur la paperasse… c’est plus de temps disponible à accorder à la relation client et au conseil. Ici aussi, le digital va pouvoir venir aider l’agent immobilier : profilage des biens par rapport aux clients, outils de visualisation en 3D pour lui permettre de se projeter dans une propriété meublée, cartes interactives pour appréhender la dynamique du quartier…

Simplifier les relations avec tous les acteurs de l’immobilier grâce à des outils adaptés

Pour bien comprendre à quel point il est vital d’effectuer un véritable tournant vers le numérique, il faut avoir en tête que bien souvent, l’agent immobilier est au cœur de tout l’écosystème du secteur. De fait, il est celui qui créé les liens indispensables entre ses clients et ses partenaires : banques, syndics, notaires, entrepreneurs... La digitalisation des processus simplifie ainsi ses contacts avec tous ses interlocuteurs grâce des outils adaptés. La numérisation des éléments financiers permet de réduire les délais pour accorder des prêts. Le partage de documents et la création des dossiers clients via des plateformes telles que dossierfacile.fr contribuent à la sécurisation et à la fluidité de traitement des informations. Enfin, le confinement a également montré tout l’intérêt des visites virtuelles et des outils de visioconférences sécurisées.

Dans un monde où la data devient de plus en plus fournie et essentielle, les agents immobiliers comprennent aussi l’importance d’avoir à disposition de l’information fraiche et à jour et des outils permettant d’en tirer parti et de créer de la valeur pour l’agence. Leur expertise et le service proposé au client n’en seront ainsi qu’améliorés, pour préparer au mieux le futur.